Muka Park

Une nouvelle destination touristique de premier choix pour s’évaderpour se détendrepour se reposerpour se requinquerpour travailler seul, en couple, en groupe, entre amis, entre collègues, en association, etc.

MUKA PARK est un centre touristique situé dans la Région du Littoral (Chef-lieu : Douala), Département du Moungo (Chef-lieu Nkongsamba), Arrondissement de Mélong, Village Mbouroukou. L’arrondissement de Mélong se trouve au carrefour de trois Régions (Littoral, Ouest et Sud-Ouest). Les villes limitrophes sont Nkongsamba, Bafang, Dschang et Bangem.

Accessibilité

MUKA PARK est situé dans le village Mbouroukou, à  près de 10 km du centre-ville de Mélong, à 25km de Nkongsamba (via Mélong) ou à 16 km de Nkongsamba (via Baré). Les routes Mélong -Mbouroukou et Baré-Mbouroukou sont bitumées et en très bon état. Le tronçon non bitumé jusqu’au site est une route en terre carrossable d’environ 1,5 km.

Le trajet en voiture personnelle jusqu’au site dure 2h30 à partir de Douala et 5 heures à partir de Yaoundé (via l’ouest, Bafang).

Accueil, Hébergement, Restauration


Le site est en permanente extension. La capacité d’accueil actuelle est de 29 chambres et 02 suites faisant en tout une quarantaine de lits. Cette capacité  atteindra la soixantaine de lits à l’horizon 2020 selon le promoteur.

L’offre en chambre va du tout rustique au moderne en passant par le mi-rustique mi-moderne. Ainsi le visiteur a le choix entre les boukarous traditionnels en troncs de fougères et toiture conique  en nattes de raphia, les cases en bois avec revêtement interne en bambous de chine, les boukarous en béton avec toit conique en tôles ondulées.

Le site offre également un restaurant avec des plats locaux ou européens à la demande.

Deux salles de conférence de capacité  de 25 et 50 places permettent d’accueillir des réunions et séminaires.

Les Prix

Les prix des chambres varient de 25 000 à 35 000 FCFA la nuitée.

Contacts

  • 6 77 53 64 03 (M. David Massoma)
  • 6 77 60 49 52 (Mme Massoma)
  • 6 98 30 20 94 (Mme Massoma)
  • 6 79 73 97 70 (M. Serge Ekoumelong)

Légende de Muka Park


Ce site doit son nom à l’appellation locale du lieu : Mûkêh dont la signification reste à élucider.

«  » signifie « le feu » et « Kêh » désigne une liane très résistante qui sert à tisser les paniers. Si la première partie du nom «  » renvoie indubitablement au feu, la deuxième partie « Kêh » semble polysémique. Car elle pourrait tout aussi bien renvoyer à «  » qui signifie « la biche » ou à  « Ekêl » qui signifie « le totem ».

C’est un site vallonné situé sur le flanc de la colline et ceinturé par deux cours d’eau : la rivière et la rivière Mûkêh appelée dans sa partie amont « Edih Njôkou » c’est-à-dire « la rivière du coq ». Mûkêh désigne à la fois l’ensemble de la vallée et ses environs, le cours d’eau qui la traverse et une source qui jaillit du rocher sur le passage du cours d’eau. Cette source a été pendant longtemps le point d’eau le plus prisé du village à cause de sa limpidité et de ses vertus. Elle sert encore à ce jour de point de ravitaillement pour les villageois lors des coupures d’eau  aux bornes fontaines.

Mûkêh a toujours été considéré comme un lieu mythique et mystique. Dans le temps, c’était un important site de cueillette du vin de raphia. Les vignerons qui s’y rendaient avaient obligation de partager le fruit de leur cueillette avec le Roi de l’époque, Sangueh Akeuleu Eluti,  qui a régné jusqu’en 1936, année de sa mort, et auquel a succédé son fils, le célèbre Pandong Fritz. Ce lieu fut d’ailleurs le domaine d’un prince qui était parmi les préposés à la succession de SANGUEH, le nommé Emati Akeuleu.

Le Chef et les initiés du village considéraient ce domaine comme un lieu sacré du village parce qu’il est le reposoir des esprits du lac Manengouba, berceau de toutes les peuplades Mbo-Bakossi ; c’est pourquoi l’eau de Mûkêh était considérée par les initiés comme comparable à l’eau du lac Manengouba, reconnue jusqu’à ce jour par les populations comme une eau sacrée.

C’est peut-être pour toutes ces raisons que le site MUKA PARK est très approprié pour le repos. Sur le parcours de la piste forestière qui jouxte le lit du cours d’eau, le visiteur trouvera trois reposoirs naturels :

  • le hall sous les bambous de chine ;
  • les étangs piscicoles au cœur et à l’ombre du marécage ;
  • le grand rocher du parc avec un passage sous le creux du rocher et une cascade.

Tous ces reposoirs ont une particularité : il y règne un micro climat très agréable, sous lequel le temps semble suspendre son vol. C’est un endroit irrésistible, qui en plus de sa propre beauté, donne à voir en son amont, les merveilleux paysages environnants et offre une belle vue sur le village.